FAQ

Combien gagne un chauffeur VTC ?

Jusqu’à combien peut gagner un chauffeur VTC indépendant ?

Sachez qu’il n’y a pas de vérité absolue sur les revenus que peut générer un chauffeur VTC en conduisant sur des applications telles que UBER, HEETCH, …

Il existe sûrement autant de revenus différents qu’il existe de chauffeurs VTC.

Alors pourquoi les revenus d’un chauffeur VTC peuvent autant varier?

L’explication réside dans le fait que les revenus d’un chauffeur VTC dépendent de trois principaux critères :

  • Le chiffre d’affaires,
  • Les coûts qui correspondent à l’activité (Charges d’exploitation : Automobile, Taxes, Assurances, Carburant…),
  • Le statut de société choisi pour l’activité de VTC.

Nous précisions également que les chiffres peuvent varier du simple au double en fonction de la ville d’exploitation.

En synthèse, quels sont les bons réflexes pour générer un maximum de revenus ?

Maximiser le chiffre d’affaires d’un VTC

  • Du lundi au jeudi de 04H00 à 10H00 et à partir de 22H00 jusqu’à 02H00,
  • Le Vendredi, Samedi, et Dimanche à partir de 23H00 jusqu’à 06H00,
  • Le dimanche, la demande est généralement forte toute la journée.

Bon à savoir, UBER partage sur son application les tranches horaires où la demande à été la plus forte sur la semaine précédente. N’hésitez pas à vous en inspirer !

En synthèse, il faut conduire en priorité sur les périodes où la demande est forte puis lever le pied sur les périodes creuses.

Il faut également prendre en compte, que l’activité peut varier de manière importante d’un mois à l’autre. Certains mois seront meilleurs que d’autres.

Choisir le bon véhicule VTC

Le second point crucial pour rentabiliser son activité de VTC est le choix du véhicule. La voiture du chauffeur VTC est la principale source de coût. Du choix du véhicule, dépendront aussi les charges de carburant, d’entretien et d’assurance.

Il est ainsi conseillé d’acheter un véhicule propre électrique de type NISSAN leaf ou bien TOYOTA Prius. Pour les moteurs thermiques, optez plus pour l’achat de véhicules tels que FORD Mondéo ou SKODA Octavia.

Choisir le bon statut juridique et fiscal de sa société VTC

Enfin, le dernier point important à prendre en compte est le statut juridique et fiscal.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais statut. Il y a juste un statut qui sera plus adapté à la situation du chauffeur VTC.

Un statut peut être excellent pour un premier chauffeur et moins bon pour un autre !

L’idéal est donc de rencontrer un cabinet d’expertise-comptable qui analysera la situation du chauffeur. L’expert-comptable déterminera si l’autoentreprise est intéressante pour un chauffeur donné, ou bien s’il est plus intéressant de créer une petite entreprise et si oui laquelle.

L’expert-comptable permettra également de réaliser un bilan prévisionnel.

Garantie panne mécanique automobile VTC

L’ASSURANCE PANNE MÉCANIQUE VTC :

Assurances – Garantie Panne Mécanique VTC – Chauffeur VTC UBER

L’outil de travail principal d’un chauffeur VTC est bien évidemment son véhicule. Au-delà de représenter un lourd investissement à l’achat, un véhicule VTC est également une charge récurrente en ce qui concerne son entretien.

Afin de sécuriser le budget d’un chauffeur VTC, notamment contre une importante dépense imprévue pour la maintenance de son véhicule, nous vous proposons une garantie Panne Mécanique pour VTC.

Avec une prime mensuelle moyenne de 40 € TTC sur 24 mois, il est alors possible de lisser dans le temps la prise en charge de frais importants, pour l’entretien et la réparation du véhicule VTC.

En cas de panne du véhicule VTC, les frais de réparation liés à sa remise en état sont pris en charge, pièces et main-d’œuvre comprises.
Notre offre comprend également :

  • Assistance 24h / 7j
  • Perte financière* : 2 000 € sur les 12 premiers mois de garantie
  • En cas de VOL – INCENDIE – ÉPAVE – Destruction totale du véhicule :
    • Remboursement jusqu’à 2 000 €* en plus de la valeur à dire d’expert
  • Pas de plafond de remboursement (Sans excéder la valeur vénale du véhicule)
  • 0 € de Franchise
  • Aucune Vétusté

MOTEUR (Pièces internes lubrifiées en mouvement) :

Attelage mobile, bloc, chemises amovibles, pompe à huile, distribution (pignon, tendeur, chaine) Arbre à cames, poussoirs, culbuteurs, soupapes, vilebrequin, pistons, segments bielles coussinets ; culasse, épreuve culasse, guides, sièges de soupapes, joint culasse, pochette rodage ou pochette moteur (seulement suite à détérioration de la culasse ou moteur) ainsi que les conséquences directes des dommages qui ont pour origine la courroie de distribution si l’échange de celle-ci a été effectuée selon les préconisations du constructeur.

SYSTÈME SUR ALIMENTATION :

la réfection du turbo compresseur ou son remplacement, waste-gat (vanne de régulation), échangeur, bride.

BOITE DE VITESSE MÉCANIQUE (Pièces internes lubrifiées en mouvement) :

Les éléments mobiles de la boîte (arbres, roulements, synchros, paliers, circlips, fourchettes de commande, pignons), ainsi que les atteintes mécaniques sur le carter et résultant directement et exclusivement de l’avarie constatée.

BOITE DE VITESSE AUTOMATIQUE (pièces internes lubrifiées en mouvement) :

sont couverts toutes pièces internes à l’exclusion des pièces suivantes : bande, disques embrayage, convertisseur, étanchéités

SYSTÈME DE TRANSMISSION :

cardan, boitier de cardan, équilibreur

PONT + TRANSMISSION (Pièces lubrifiées en mouvement) :

Les éléments mobiles du pont (différentiels, arbres, couronnes, roulements, pignons), boite de transfert (seulement en cas d’option 4 X 4) ainsi que les atteintes mécaniques sur le carter et résultant de manière directe et exclusive de l’avarie constatée.

SYSTÈMES ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES :

calculateur d’injection, vanne EGR, module airbag, module clim, module ABS, capteur PMH, capteur de pression admission, bobine, alternateur, démarreur, régulateur d’alternateur, jauge et instrument de bord, façade de clim, commodo de phare et de clignotant, contacteur tournant d’air bag, Com. 2000, moteur de verrouillage de portes, Interrupteur de positionnement rétro, interrupteur lève vitre, moteur lève vitre, moteur essuie-glace, pompe lave vitre, moteur de toit ouvrant.

CIRCUIT REFROIDISSEMENT :

radiateur de refroidissement moteur, refroidisseur d’huile, ventilateur de refroidissement, pompe à eau.

SYSTÈME DE CLIMATISATION :

compresseur (sauf grippage par manque d’huile), Condenseur, évaporateur, détendeur.

DISPOSITIF DE DIRECTION :

la pompe d’assistance de direction, crémaillère mécanique, vérin, crémaillère électrique, rotule de direction.

SYSTÈME DE FREINAGE :

maître-cylindre, pompe à vide, servo-frein, étrier, répartiteur, groupe électro pompe ABS, capteur ABS, moteur électrique frein de parking.

CERTAINS ACCESSOIRES D’ORIGINE :

capteur de pluie, sonde de température extérieure, moteur de positionnement de sièges, capteur de positionnement de recul, rétroviseurs électriques (défaillance moteur), régulateur de vitesse, avertisseur sonore, GPS et autoradio d’origine (réfection seule).

Guide pour choisir une assurance automobile VTC

L’assurance automobile VTC

Pour trouver son assurance VTC pas chère, il faut avant toute chose bien comprendre les garanties d’un contrat d’assurance automobile. Car toutes les assurances ne se valent pas!
Pour choisir une assurance, vous devrez ainsi comparer le prix, mais pas seulement. Choisir son assurance, c’est également choisir des franchises et des garanties:

Assurance Responsabilité Civile (au tiers),
Assurance Tous Risques,
avec ou sans assistance,
avec ou sans protection juridique

Il faut savoir que le marché de l’assurance automobile en France est très concurrentiel. Les principales compagnies d’assurances telles que Allianz, Maaf, Mma, Generali, Macif, Gmf, Maif, proposent toutes une offre d’assurance fournie, principalement à destination des particuliers.
Les sites spécialisés de comparatif assurance, tels que Lelynx, Lesfurets, Assurland, … facilent la comparaison et permettent alors aux consommateurs de s’assurer moins cher.

Cependant peu d’assureurs s’engagent auprès des chauffeurs VTC. Le chauffeur VTC est en effet caractérisé comme un “gros rouleur”, plus enclin à l’accident de la route qu’un conducteur lambda… et la cotisation s’en ressent !

Alors comment assurer une automobile VTC ? Comment choisir une assurance professionnelle VTC au meilleur prix ?

Suivez le guide avec AssuranceVTC.net !

Pourquoi s’assurer ?

Parce que l’assurance est obligatoire, mais aussi parce que, dans les domaines où elle n’est pas obligatoire, l’assurance est à même de répondre à un besoin réel de garantie.

Qui est soumis à l’obligation d’assurance ?

La personne tenue de s’assurer est celle dont la responsabilité civile peut être engagée et qui fait circuler un véhicule terrestre à moteur, donc vous les chauffeurs VTC !

Quelles sont les garanties d’assurance automobile ?

La garantie Responsabilité Civile
Unique garantie obligatoire pour les véhicules terrestres à moteur, la responsabilité civile fait l’objet d’une réglementation tant nationale qu’européenne.

Cette garantie couvre la responsabilité civile de toute personne ayant la garde ou la conduite du véhicule, même non autorisée, à l’exception des professionnels du monde automobile (réparateurs, vendeurs, organismes de contrôle), ainsi que celles des passagers du véhicule.

Les montants minima garantis sont :

Les dommages corporels subis par les tiers sans limitation de somme,
Les dommages matériels subis par les tiers 1 120 000 € par sinistre (minimum exigé).
L’assureur peut appliquer une franchise responsabilité civile. Elle n’est pas opposable au tiers. L’assureur doit donc régler l’intégralité des dommages aux tiers et peut exercer un recours auprès de son assurée.

La garantie dommage tous accidents

L’assureur garantit les dommages subis par le véhicule lorsqu’il résulte d’un choc avec un corps fixe ou mobile (un autre véhicule, un animal, un piéton identifié ou non, un obstacle quelconque, des grêlons…) ou du versement du véhicule, avec ou sans collision préalable.

Cette garantie couvre également les actes de vandalisme, soit de manière expresse, le terme « vandalisme » étant mentionné dans le contrat, soit de manière tacite, du seul fait que le dommage résulte d’un choc avec un corps fixe.

Lorsque la garantie est acquise, l’assureur prend en charge toutes les conséquences directes ou indirectes de l’événement, sauf clause contraire.

Par exemple, si un véhicule tombe en contrebas d’une route et se retrouve immergé, l’assureur doit prendre en charge les dommages dus au contact avec l’eau de mer.

La garantie dommages collision

Par cette garantie, appelée “Dommage Collision” ou “Tierce Collision”, l’assureur couvre les dommages résultant directement ou indirectement d’un accident ayant pour cause exclusive une collision avec un tiers identifié, un véhicule ou bien un animal appartenant un tiers identifié, un piéton identifié.

Incendie, explosion

L’assureur garantit l’assuré contre les dommages subis par le véhicule assuré ainsi que par les accessoires et les pièces de rechange dans le constructeur prévoit la livraison en même temps que le véhicule, lorsque c’est dommage résulte des événements suivants
Incendie, combustion spontanée, chute de foudre, explosion.

Bris de glace

La garantie des dommages est comprise dans les formules dommages accidentels aux véhicules, pour autant que l’accident entraînant c’est dommage entre dans la garantie de la formule prévu au contrat.

Lorsque cette assurance est souscrite isolément, elle comprend la garantie des dommages consécutifs à tous accident y compris la projection d’objets extérieurs subi par les pare-brise, glace latéral et lunette arrière du véhicule assuré à l’exclusion des glaces destinées à protéger les phares.

La garantie forces de la nature

Cette extension de garantie a été introduite peu avant la garantie obligatoire des catastrophes naturelles, avec laquelle elle peut faire double emploi. Dans ce cas, les garanties ne se cumule pas et l’assureur doit faire l’application de la garantie et de la franchise la plus favorable pour l’assuré.

La garantie Attentats

Cette garantie couvre les dommages matériels directs d’incendie ou d’explosion causés aux véhicules par suite d’attentat, acte de terrorisme, sabotage, émettent, mouvement populaire. Lorsque ces événements sont commis sur le territoire national, ils ne peuvent être exclus de la garantie dommages aux biens.

Les catastrophes naturelles

Tout véhicule couvert pour ces dommages est automatiquement garanti pour les dommages matériels directs résultant d’une catastrophe naturelle.

La garantie ne joue que si le véhicule a été endommagé à la suite d’un phénomène naturel non assurables ayant donné lieu à la publication d’un arrêt interministériel déclarant l’état de catastrophe naturelle. Le règlement s’effectue dans les mêmes conditions que la garantie principal, sous déduction d’une franchise obligatoire dans le montant est fixé à 380 €.

La garantie vol – tentative de vol

L’assureur garantit les dommages résultant de la disparition ou la détérioration du véhicule assuré, à la suite d’un vol d’une tentative de vol. Le vol des accessoires et des pièces de rechange, si les commis indépendamment du véhicule, ni couvert qu’en cas de tentative de vol du véhicule lui-même ou en cas des fractions du local dans lequel le véhicule est garé. L’assureur ne prend charge que les dégradations dues au vol et non celle imputable aux actes de vandalisme ça si c’est événement est couvert par le contrat.

L’assurance du conducteur

L’assurance de responsabilité civile ne couvre pas les dommages subis par le conducteur assuré.
Cette non garantie se justifie dans la mesure où, en matière de responsabilité civile, on ne peut obtenir réparation des dommages que lancer soi-même causés. Le conducteur à la fois auteur est victime de son propre dommages, n’a pas d’action contre lui-même.

L’assureur peut ainsi proposer différentes formules de garantie aux conducteurs, qui peuvent se cumuler ou non entres elles.

Une garantie individuelle accident peut couvrir les passagers ou le seul conducteur. Elle comporte des prestations plus ou moins étendue et peut-être versé ou non à titre d’avance sur recours.
Cette garantie prévoit le versement de sommes convenus d’avance. L’assureur peut être amené à prendre en charge des frais de soins, des indemnités journalières en cas d’incapacité temporaire, un capital, en cas de décès de l’assurée, versée à ses ayant droit, ou, en cas d’incapacité permanente, une somme égale à une fraction d’un capital correspondant au taux d’incapacité retenu par une expertise médicale.
L’assurance droit commun, ne prévoit en général que l’indemnisation du conducteur. Son fonctionnement n’est pas aussi simple que celui de l’assurance individuelle accident et l’étendue des garanties peut varier selon les options proposées ou selon les assureurs. La détermination des postes de préjudice indemnisables s’effectue selon les règles d’évaluation prévue en droit commun, c’est-à-dire selon les règles appliquées par les tribunaux lorsqu’il fixe la dette du responsable.

La garantie protection juridique

La Protection Juridique permet à l’assurée de bénéficier d’une assistance juridique et de moyens financiers pour résoudre, à l’amiable ou par la voie judiciaire, un litige ou un différent.

La protection juridique peut combiner à la fois la défense pénale et le recours. Son champ d’application est identique à celui de l’assurance obligatoire. L’assureur intervient en défense et en recours à l’occasion d’un sinistre couvert au titre de la garantie responsabilité, lorsque survient un accident de circulation ayant entraîné des dommages à l’assurée ou à des tiers.
La protection juridique peut également couvrir des litiges consécutif à un accident de la circulation, les litiges de toute nature concernant le véhicule assuré, que ce soit avec un garagiste, un vendeur ou à louer de véhicules, un constructeur. Son domaine est plus étendue que celui de l’assurance automobile obligatoire.

La garantie assistance

La garantie d’assistance comporte un ensemble de prestations destinées aux passagers et/ou au véhicule.

L’assistance aux passagers peut comprendre :

le rapatriement sanitaire en cas d’accident ou de maladie,
la prise en charge des frais médicaux engagés à l’étranger,
les frais de retour en cas de décès de maladie ou d’accident grave d’un proche,
le rapatriement du corps en cas de décès.
L’assistance du véhicule intervient en cas de panne ou bien d’accident et peut également comprendre :

le dépannage et le remorquage au garage le plus proche,
les frais d’hébergement (attente de la réparation ou de conduite à destination finale),
les frais de récupération de l’auto,
l’envoi de pièces détachées,
le paiement de la caution à l’étranger,
la mise à disposition d’un véhicule de remplacement.
Les services d’assistance sont souvent octroyés sans franchise kilométrique (0km).

Les prestations d’assistance sont régulièrement accessibles en cas de :

Panne,
Accident,
Incendie,
Vol,
Tentative de vol,
Erreur de carburant,
Pertes des clefs
Crevaison.

Qu’est ce qu’une franchise en assurance automobile ?

La très grande majorité des contrats d’assurance prévoit l’application d’une franchise. Cette disposition est souvent mal comprise par les assurés notamment lors de la survenance d’un sinistre.
Une franchise est une somme qui reste dans tous les cas à la charge de l’assuré en cas d’accident. Si le montant du sinistre est inférieur à celui de la franchise, l’assureur ne paie rien. Dans le cas contraire, il déduit le montant de la franchise de l’indemnisation.

A quoi sert une franchise ?

En premier lieu, une franchise responsabilise les assurés qui restent leur propre assureur. L’assuré prendra ainsi toute les précautions nécessaires pour limiter son risque.
Les franchises permettent également de réduire les coûts des cotisations. Puisque l’assureur n’intervient qu’au-delà de la franchise, il s’épargne la gestion des petits accidents, ce qui réduit les coûts de gestion des compagnies d’assurance.

Il existe 2 sortes de franchise :

Franchise de Dommages au véhicule assuré : elle intervient en déduction de l’indemnité versée par l’assureur au titre des dommages causés au véhicule assuré.
Franchise Responsabilité Civile : Lorsqu’une franchise de responsabilité est souscrite, seul doit compter le montant des dommages subis par le tiers.
Les bons conducteurs privilégieront ainsi l’application d’une franchise, plus ou moins élevée, en échange d’une prime d’assurance plus faible. Maîtriser son risque peut rapporte toujours !

Demandez votre devis en ligne ! C’est gratuit et sans engagement !
Alors n’hésitez pas, pour choisir une assurance professionnelle VTC, demandez votre devis d’assurance auto en ligne.

Contactez notre conseiller au 06.81.900.900 et obtenez votre devis immédiat !
Ou envoyez un mail à contact[@]ics-assurances.fr avec : Carte Grise + Permis de conduire + Relevé d’informations + KBIS + Carte VTC.

Les garanties d’assurance automobile

L’assurance automobile a été l’un des premiers contrats à être généralisé suite à l’obligation de souscrire à la responsabilité civile en 1958.

Sont concernés par l’obligation d’assurance, tout véhicule automoteur destiné à circuler sur le sol et qui est actionné par une force mécanique.

Les véhicules sont regroupés en quatre catégories :

  • 1ère catégorie : Véhicules de tourisme et utilitaires de 3,5 tonnes et moins (Poids total en charge), y compris les véhicules VTC.
  • 2ème catégorie : Véhicules utilitaires et industriels de plus de 3,5 tonnes (Poids total autorisé en charge),
  • 3ème catégorie : Cyclomoteurs et motocyclettes, ainsi que les tricycles et quadricycles à moteur,
  • 4ème catégorie : Véhicules spéciaux tels que les engins de chantier, de manutention ou agricoles.

A – La garantie Responsabilité Civile

Seule garantie obligatoire pour les véhicules terrestres à moteur, la responsabilité civile fait l’objet d’une réglementation tant nationale qu’européenne.

Cette garantie couvre la responsabilité civile de toute personne ayant la garde ou la conduite du véhicule, même non autorisée, à l’exception des professionnels du monde automobile (réparateurs, vendeurs, organismes de contrôle), ainsi que celles des passagers du véhicule.

Les montants minima garantis sont :

  • Les dommages corporels subis par les tiers sans limitation de somme,
  • Les dommages matériels subis par les tiers 1 120 000 € par sinistre (minimum exigé).

L’assureur peut appliquer une franchise responsabilité civile. Elle n’est pas opposable au tiers. L’assureur doit donc régler l’intégralité des dommages aux tiers et peut exercer un recours auprès de son assurée.

B – Les garanties de Dommages au véhicule

Prévues conventionnellement par chaque assureur, elles permettent de prendre en charge les dommages subis par le véhicule dans les circonstances et limites fixées au contrat d’assurance.

Les montants garantis concernent les dommages subis par le véhicule, c’est-à-dire :

  • Le remplacement des pièces,
  • La main d’oeuvre
  • Les travaux de peinture ou de carrosserie,
  • Etc…

Cette garantie d’assurance couvre le véhicule assuré à concurrence de sa Valeur Vénale, à dire d’expert automobile.
Il s’agit soit :

  • De la valeur neuve moins l’usure (Base « Argus » automobile),
  • De la valeur de remplacement à dire d’expert (VRADE), suivant la valeur du marché.

Une franchise, suivant la valeur du véhicule est communément appliquée

Les garanties :

Dommages Tous Accident

Garantie appelée aussi « Tierce Complète », ou bien « Tous Risques », cette garantie couvre les dommages accidentels au véhicule assuré et résultant d’un ;

  • Versement (Tonneau, chute, Etc…),
  • Choc contre un corps fixe (mur, arbre, véhicule),
  • Choc contre un corps mobile (véhicule, animal, piéton).

Dommages par collision

Les événements garantis sont notamment la collision avec :

  • Un véhicule identifié appartenant à un tiers,
  • Un animal appartenant à un tiers,
  • Une personne identifiée ayant la qualité de tiers.

L’incendie-explosion

Les événements garantis sont notamment : l’incendie, la combustion spontanée, l’explosion.

Les dommages électriques

C’est la prise en charge des dommages causés par un court-circuit, une surtension, sans flammes.

Les forces de la nature

C’est la prise en charge des dommages notamment causés :

  • directement ou indirectement par le vent (tempête, ouragan, cyclone, tornade),
  • par la chute de la foudre, la grêle, le poids de la neige, la chute de la neige ou de la glace,
  • par une avalanche, une coulée de boue, un glissement de terrain, une inondation.

Le vol ou la tentative de vol

Sont prises en charges les conséquences de la soustraction criminelle du véhicule assuré par un acte furtif ou violent

Le bris de glaces

Cette garantie couvre le bris accidentel des glaces du véhicule. L’assureur intervient alors pour le remplacement ou bien la réparation des vitres ou optiques de phare, bulle de carénage.

Les extensions obligatoires à une garantie « Dommages »

  • actes de terrorisme et attentats,
  • tempête,
  • Catastrophes naturelles et technologiques.

C – Les garanties facultatives complémentaires

Un certains nombre de garanties complémentaires peuvent être ajoutées moyennant surprime.

Le contenu du véhicule

La garantie couvre ainsi les dommages causés aux biens transportés. Elle concerne aussi bien, les biens personnels (bagages, effets personnels) que les biens professionnels.

Les accessoires du véhicule

Cette garantie couvre les éléments non-prévus de série au catalogue constructeur.

La garantie panne mécanique

Elle couvre la réparation du véhicule (pièces et main-d’oeuvre) en cas de défaillance d’un organe mécanique, électrique ou électronique. Les pièces couvertes sont limitativement indiquées au contrat. La garantie panne mécanique peut concerner spécifiquement les organes « moteur-boîte-pont » ou bien bien s’étendre à la plupart des pièces.

La protection juridique

Cette garantie prodigue une défense pénale ou bien une assistance au recours contre les tiers, suite à un litige lié au véhicule hors accident (achats, réparations, etc…). La protection juridique peut intervenir à plusieurs niveaux :

  • Conseil téléphonique
  • Démarche amiable
  • intervention judiciaire

Les garanties des personnes

Elles regroupent les assurances « Individuelle Accidents », garanties forfaitaires prévues en cas de décès, incapacité ou invalidité et la garantie personnelle du conducteur, assise sur le principe indemnitaire.

Quel statut juridique pour une société VTC ?

Comment choisir un statut juridique pour l’activité VTC ?

Chauffeur VTC – Quel statut juridique pour votre société ?

Dans ce domaine, sachez qu’il n’y a pas vérité toute faite !

Les possibilités d’exercice de l’activité VTC sont nombreuses. Pour les chauffeurs occasionnels, l’autoentreprise est ainsi toute désignée.

Lorsque l’activité se développe, qu’une association à plusieurs personnes ou encore une embauche sont envisagées, le statut juridique doit être adapté en conséquence.

Il convient alors de se constituer en société (SARL, EURL, SAS, SASU).

En effet, pour définir le meilleur statut juridique et fiscal d’une entreprise VTC, il est conseillé de se rapprocher d’un expert-comptable. Ce professionnel analysera au cas par cas, la situation du chauffeur, son fonctionnement et ses besoins.

En effet, le chauffeur est-il chômeur? A-t-il un emploi salarié en parallèle ? Souhaite-t-il tirer un salaire mensuel ou se payer uniquement en dividendes en fin d’année ? Compte-t-il louer ou acheter son véhicule VTC ? Compte-t-il contracter un prêt bancaire ? Etc…

Autant de questions qu’il est primordial de prendre en considération au lancement de l’activité de VTC. En fonction des réponses à toutes ces questions, il sera possible alors de définir le meilleur statut juridique, c’est à dire le plus adapté et surtout le plus rentable. Il s’agira du statut dans lequel le chauffeur VTC paiera le moins de charges sociales et d’impôts. Ainsi, en choisissant le bon statut juridique, il sera possible de réduire considérablement l’imposition du chauffeur.

Car, le chauffeur VTC a des charges considérables :

En entreprise, les impôts se paient en fonction du bénéfice et non du chiffre d’affaires. Le chauffeur VTC a donc tout intérêt à choisir un statut juridique qui lui permet de déduire ses charges et de récupérer la TVA.

VTC FAMILY – L’assurance des VTC

VTC FAMILY :

Vous êtes propriétaire de votre véhicule VTC ou bien vous le louez pour exercer votre activité de VTC ?

Avec VTC FAMILY (courtier en assurance et UBER Partner), souscrivez alors à l’une de nos trois formules d’assurance professionnelle :

  • Base : Assurance Responsabilité Civile qui couvre les dommages causés aux tiers et aux passagers (Assurance auto tiers obligatoire),
  • Essentielle : Assurance Responsabilité civile + Incendie + Vol / Tentative de Vol + bris de glaces, dommages tous accidents…),
  • Confort : Assurance Tous Risques.

De série, toutes nos formules d’assurance comprennent les garanties complémentaires suivantes :

  • La garantie Responsabilité Civile Professionnelle (Dommages causés aux tiers dans le cadre de votre activité de transport de personnes à titre onéreux)
  • L’assistance administrative Accident et Défense Civile,
  • Garantie assistance avec assistance 0km et véhicule de remplacement aux normes VTC,
  • Stage de récupération de point,
  • Garantie Conducteur.

L’exploitant d’une voiture VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur de 4 à 9 places, chauffeur compris) est soumis à des conditions d’installation, d’exploitation et d’assurances.

VTC FAMILY accompagne les chauffeurs VTC pour les aider à trouver des garanties adaptées à leur activité (Garanties automobiles, Rc Pro, Garantie assistance, Panne mécanique…).

Comment assurer votre voiture VTC ?

Si vous recherchez une assurance auto pas chère, demandez votre devis auprès de VTC FAMILY.

C’est simple, rapide, gratuit et sans engagement !

Complétez ainsi notre formulaire de souscription en ligne en saisissant notamment :

  • Le conducteur principal,
  • Le conducteur secondaire, s’il y en a un,
  • Les coordonnées de votre société,
  • Les caractéristiques du véhicule VTC à assurer,
  • Les garanties souhaitées.

A réception de votre demande de devis, nos équipes vous transmettrons une proposition d’assurance. Un paiement par Carte Bancaire est possible.  Vous pouvez également souscrire votre nouveau contrat électroniquement en ligne (100% digital)

Alors n’hésitez pas, pour choisir une assurance professionnelle VTC, demandez votre devis d’assurance auto en ligne.

Contactez notre conseiller au 06.81.900.900 et obtenez votre devis immédiat !
Ou envoyez un mail à contact[@]ics-assurances.fr avec : Carte Grise + Permis de conduire + Relevé d’informations + KBIS + Carte VTC.

VTC: Rédiger un constat amiable ?

Le constat amiable vous est remis par votre compagnie d’assurance lors de la souscription de votre contrat d’assurance automobile VTC.

Il s’agit d’un document gratuit, que votre assureur peut vous fournir à la demande. Vous devez toujours en détenir au moins un exemplaire dans votre voiture.

Comment rédiger un constat amiable ?

Assurance VTC – Assurance Automobile

Conseil : Pré-remplissez les informations qui vous concernent, à savoir :

  • Vos coordonnées,
  • N° de contrat,
  • Coordonnées de votre assureur,
  • Immatriculation de votre véhicule.

Ainsi, lors de l’accident, vous gagnerez un temps précieux qui vous permettra de vous concentrer sur les parties importantes, notamment les circonstances.

Le constat amiable organise les informations d’un sinistre automobile. Il est donc primordial de bien remplir un constat amiable en cas d’accident. Il n’est en effet pas rare qu’un constat amiable mal rempli, fasse varier les responsabilités. Vous pouvez très bien passer d’une responsable de 0% à 100% en complétant mal un constat amiable. Ce serait dommage !

Quelques conseils :

Le constat amiable permet de reprendre les circonstances du sinistre et de déterminer la responsabilité des conducteurs.
Lors de l’accident :

  • Vous devez ainsi compléter la “partie Constat” A ou B, sur les lieux de l’accident, avec l’autre automobiliste. Pour être valable, la partie commune du constat amiable doit être complétée et signée par les deux conducteurs. Ensuite, un feuillet reviendra à chacun des conducteurs.
  • Attention rajouter des informations après avoir détaché les feuillets peut poser problème lors du traitement des sinistres. Il est donc important de bien vérifier avec le conducteur adverse que l’ensemble des informations que vous souhaitiez reprendre ont été apposées.
  • Vous pouvez compléter la “partie déclaration”, au verso du constat amiable peut reprendre les commentaires éventuels que vous souhaitez faire part à votre assureur, l’adresse du garage que vous avez choisi pour faire les réparations, vos disponibilités pour missionner un expert, etc… Les informations que vous écrirez sur le verso ne sont pas opposables au conducteur adverse. Le verso peut donc être complété individuellement, hors des lieux du sinistre, avant l’envoi du constat à votre assureur ou courtier.
  • Vous avez aussi la possibilité de prendre des photos, pour préciser les circonstances ou exposer les dommages.
  • Si vous avez un doute, n’hésitez pas à utiliser le mode d’emploi repris dans le constat amiable.

Une fois complété, transmettez alors le constat amiable soit par courrier, soit par email à votre courtier ou assureur.

Cas particulier : Refus de la partie adverse

Si la partie adverse refuse de rédiger un constat amiable ou encore de le signer, il est alors nécessaire de :

  • Noter l’immatriculation du véhicule adverse.
  • Tenter de réunir des témoignages de personnes présentes lors de l’accident. Dans ce cas récupérez leurs coordonnées afin qu’elles puissent être contactées par la suite.
  • Tenter de faire intervenir les forces de l’ordre. Compléter unilatéralement le constat amiable en indiquant le refus de la partie adverse.

Cas particulier : La partie adverse prend la fuite après l’accident

  • Relevez l’immatriculation du véhicule en fuite et prévenez la police pour signaler les faits.
  • Complétez unilatéralement le constat amiable en indiquant la fuite de la partie adverse.

Comment trouver une assurance VTC ?

Pour trouver une assurance VTC, il faut avant tout savoir pour quels risques il convient d’être assuré.

En effet, pour exercer l’activité de VTC, la législation vous imposera :

  • Une assurance Automobile :
    • Qu’elle soit Tous Risques ou bien au Tiers, celle-ci doit couvrir votre véhicule pour le Transport de Personne à Titre Onéreux.
  • Une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) :
    • L’assurance RC Pro couvre votre activité de VTC. Cette assurance pour les professionnels est obligatoire pour s’enregistrer sur les plates-formes de réservation (UBER, MARCEL, HEETCH…).

Souscrire une assurance Auto et une assurance RC Pro est donc une étape incontournable pour tout VTCiste.

Comparez les assurances !

Même si le marché de l’assurance en France pour les VTC est restreint, les meilleurs chauffeurs peuvent tout de même comparer les tarifs et demander plusieurs devis.

Il est entendu, que la mission sera compliquée pour les chauffeurs multi-accidentés, les chauffeurs ayant subis une suspension de permis, ou encore les jeunes conducteurs. Le marché de l’assurance s’avère en effet très sélectif, de par une sinistralité du secteur très élevée. Cela se ressent d’ailleurs sur les primes d’assurance !

Certaines compagnies et notamment les principales comme Axa, MMA, AVIVA, ALLIANZ, proposent tout de même des offres d’assurance destinées aux VTC.

Les garanties et les plafonds d’indemnisation principalement proposés sont :

Pour les garanties automobile VTC :
  • Responsabilité civile :
    • Corporel : illimitée
    • Matériel : 100.000.000 €
      • Dont incendie, explosion : 10.000.000 €
      • Dont pollution : 1.525.000 €
  • Protection Juridique :
    • Jusqu’à 8.000 €
  • Incendie, Vol (et tentative de vol), Actes de vandalisme :
    • Valeur de remplacement à dire d’expert (VRADE)
  • Bris de glace :
    • Valeur à neuf
  • Dommages Tous Accidents :
    • Valeur de remplacement à dire d’expert (VRADE)
  • Catastrophes Naturelles
  • Assistance Automobile et des passagers :
    • Dépannage Remorquage
    • Véhicule de remplacement
    • Stage de récupération de points
Pour la garantie RC pro VTC :

La responsabilité civile professionnelle, protège l’entreprise lorsque sa responsabilité est engagée ou susceptible de l’être, vis-à-vis de ses salariés ou de ses prestations. Elle couvre ainsi tous dommages corporels, matériels et immatériels qui pourraient être causés à autrui par faute, négligence ou imprudence.

Demandez un devis d’assurance VTC FAMILY !

VTC FAMILY est spécialisée dans l’assurance des VTC. Nous proposons aux chauffeurs VTC, des garanties complètes :

  • Assurance Automobile (Assurance Tous Risques et Assurance au Tiers),
  • Garantie Responsabilité Civile Professionnelle,
  • Garantie Assistance Auto (Prêt de véhicule de remplacement),
  • Assurance panne mécanique.

Pour réaliser un devis assurance voiture et RC Professionnelle, munissez-vous des documents suivants :

  • Carte Professionnelle – Voiture de Tourisme avec Chauffeur (VTC),
  • Permis de conduire (Permis B),
  • Carte grise du véhicule (Le véhicule doit obligatoirement respecter les normes du droit du transport édictées par le Ministère des Transports),
  • Kbis pour l’activité de Transport de Personnes à titre onéreux,
  • Un relevé d’information de votre précédente compagnie d’assurance automobile, reprenant votre Bonus Malus.

Sollicitez-nous pour trouver une assurance pas chère, ou changer d’assurance pour payer moins cher!

Cliquez ICI pour obtenir un devis d’assurance en ligne. C’est simple, gratuit et sans engagement !